tt

Google+ Followers

Rechercher dans ce blog

Géo-localisation par Compteur.fr website statistics - Chargement Carte ...
.

samedi 26 avril 2014

Anne LEVEILLARD, François DETTON, Josine BITTON, Nathalie BARBIER, Eric BENOIT GRANDIERE, Eric MORIN, Fabrice NORET, Julien DUPUY, Jean-Sébastien TESLER, Pierre ELLUL, Hélène THIRION,Susanne SACK COULON, Avocats : irrégularités et fraude électorale au Conseil de discipline des Avocats

web stats




Mise à jour du 11 mai 2014


L’article 193 du décret du 27 novembre prescrit :

« La formation restreinte ne peut renvoyer l'examen de l'affaire  à la formation plénière  de l'instance disciplinaire  qu'après audition  de l'avocat qui comparaît »  

+    +    +    +

En, matière disciplinaire, l’Avocat poursuivi ne peut être renvoyé devant la formation plénière de jugement, qu’après avoir été entendu par une formation de jugement restreinte.

J’ai été directement convoqué devant la formation plénière de jugement, en principe 24 Avocats, mais, il n’y avait que 15 Avocats.

Tout était donc complètement illégal, car, l’affaire n’avait pas été renvoyée par une formation de jugement restreinte, à la formation plénière de jugement.

Au surplus, les 15 Avocats présents étaient sous le coup d’une récusation non purgée et, n’avaient donc pas le droit de siéger.


Les 15 Avocats qui ont prétendu siéger, avaient tous été parfaitement informés de l’irrégularité des actes d’installation du Conseil de discipline régional et encore, que tous les actes de la procédure avaient fait l’objet d’une inscription de faux.

Le rapport d’instruction a été déposé par le dénommé GABET Frédéric, un rapport grossièrement entaché de nullité car :

- il était sous le coup d’une récusation, qui à ce jour n’a toujours pas été purgée, c’est pourquoi il n’était pas présent à l'audience ;

- je n’ai pas été entendu, en violation du contradictoire.

+    +    +    +

Au surplus, 4 des Avocats qui m’avaient radié frauduleusement en 2008, étaient encore présents, bien que sous le coup d’une récusation non purgée :

- 1° Josine BITTON ;

- 2° Nathalie BARBIER ;

- 3° Eric MORIN ;

- 4° Fabrice NORET.

Enfin, le greffier secrétaire du Conseil de discipline régional est Me Damien MANNARINO, il n’était bien évidemment pas présent.

+    +    +    +

Robert FEYLER m’accuse gratuitement d’avoir injurié un magistrat :

- sans être capable de dire le nom de ce magistrat ;

- sans être capable de dire le nom de la juridiction dans laquelle il exerce ;

- san être capable de dire le jour où les faits se seraient produits ;

- sans être capable d’exposer en quoi consiste le discours prétendu injurieux.

Robert FEYLER a inventé de toutes pièces de fausses accusations à mon encontre, pour donner une apparence de légalité à une procédure disciplinaire frauduleuse.








Tous les Avocats qui ont siégé 

étaient sous le coup d’une récusation non purgée

et n’avaient pas le droit de siéger

Article 346 du Code de procédure civile

«  Le juge, dès qu'il a communication de la demande, doit s'abstenir jusqu'à ce qu'il ait été statué sur la récusation  » 


Mise à jour du 09 mai 2014

Je remercie toutes les personnes qui sont venues me soutenir à l’audience du 07 mai 2014 à 13 H 30.

Je remercie également Me Anne GRECO Avocate au Barreau de PARIS qui est intervenue pour dénoncer la procédure disciplinaire illégale et frauduleuse, engagée à mon encontre par, Robert FEYLER actuel bâtonnier de la SEINE SAINT-DENIS.

En 2008, 7 fausses accusations disciplinaires ont été portées à mon encontre par BARBIER Nathalie, à l’époque bâtonnier de la SEINE SAINT-DENIS :

- j’ai été radié par un - Faux conseil de discipline - par décision du 24 novembre 2008, décision qui constituait un faux criminel en écriture publique, décision prise sous la signature de BEDOU-CABAU Marie-Dominique (Avocat au barreau du VAL DE MARNE) ;

- par arrêt du 28 mai 2009, la cour d’appel de PARIS, a purement et simplement annulé la fausse décision prononcée à mon encontre par BEDOU-CABAU Marie-Dominique.

Le 10 septembre 2013, 7 fausses accusations disciplinaires ont été portées à mon encontre par FEYLER Robert, bâtonnier de la SEINE SAINT-DENIS.

Un rapport d’instruction disciplinaire a été déposé le 13 mars 2014 par GABET Frédéric (Avocat à SAINT-OUEN) :

- qui était sous le coup d’une récusation non purgée et, qui n’avait donc pas le droit de faire de rapport disciplinaire ;

- qui a déposé le rapport disciplinaire, sans m’avoir étendu et en portant de fausses accusations à mon encontre. Déjà en 2006, GABET Frédéric avait exercé des pressions à mon encontre (Google : Top Alerte Gabet).

A l’audience du 07 mai 2014, 4 Avocats qui avaient participé à la fabrication de la décision qui m’avait radié frauduleusement en 2008, étaient encore présents et, voulaient encore me radier frauduleusement :

- 1° Josine BITTON (Avocate à PIERREFITE SUR SEINE) ;

- 2° Nathalie BARBIER (Avocate à DRANCY) ;

- 3° Eric MORIN (Avocat à MEAUX) ;

- 4° Fabrice NORET (Avocat à MEAUX).

Les autres Avocats qui voulaient me radier à l’audience du 07 mai 2014 sont :

- 5° François DETTON (Avocat à la LA COURNEUVE) ;

- 6° Julien DUPUY (Avocat à EVRY) ;

- 7° Jean-Sébastien TESLER (Avocat à RIS ORANGIS) ;

- 8° Pierre ELLUL (Avocat à EVRY) ;

- 9° Anne LEVEILLARD (Avocat à MEAUX) ;

- 10° Eric BENOIT GRANDIERE (Avocat à OZOIR LA FERRIERE) ;

- 11° Susanne SACK COULON (Avocat à PONTAULT-COMBAULT) ;

- 12° Hélène THIRION (Avocat à PONTAULT-COMBAULT) ;

- 13° Sylviane HIGELIN (Avocate à ROSNY SOUS BOIS) ;

- 14° X….

- 15° X….

En cas d’erreur, sur simple mail, rectification

***

La loi prévoit que, dans une formation de jugement, il faut au moins un Avocat pour chaque barreau.

A l’audience du 07 mai 2014 :

- aucun Avocat du barreau de FONTAINEBLEAU ;

- aucun Avocat pour le barreau de SENS ;

- aucun Avocat pour le barreau d’AUXERRE.

***

En plus, tous les Avocats siégeant à l’audience du 07 mai 2014 étaient sous le coup d’une récusation non purgée et n’avaient pas le droit de siéger.

Or, tous les Avocats présents, DETTON François et les autres, avaient décidé de siéger et encore, de me radier.




Philippe Maurice

Un escroc international inscrit au 

Barreau de Melun en 2011

Laurence Imbert bâtonnier de Melun en 2011

 Article source cliquez ici



Barreau de Melun


Barreau de Melun



Barreau de Melun















La feuille de présence 

de l’Assemblée générale du 28 janvier 2008

indique que le bareau de FONTAINEBLEAU a désigné 

Me David BOUAZIZ et Me Bernard DUMONT

Faux criminel en écriture publique

car, ces deux Avocats ne seront désignés 

que le 30 janvier 2008


Faux procès verbal d’élection 

du 28 janvier 2008


pris sous la signature de


Marie-Dominique DEBOU-CABAU


Avocat au Barreau du VAL DE MARNE


Arnaud BERNARD


Avocat au Barreau du VAL DE MARNE


















Faux procès verbal d’élection 

du 29 janvier 2014

pris sous la signature de

François DETTON

Avocat au Barreau de la SEINE SAINT-DENIS

Damien MANNARINO

Avocat au Barreau de la SEINE SAINT-DENIS


Les Avocats des barreaux de FONTAINEBLEAU, 
de SENS, d’AUXERRE et de l’ESSONNE 
n’ont pas pris part à l’élection du Président

Seuls sont valables

les désignations d’Avocats effectuées 
par les Barreaux
 de SENS, AUXERRE, FONTAINEBLEAU, 
MELUN et MEAUX

C’est donc le Conseil de discipline des Barreaux de 

SENS, AUXERRE, FONTAINEBLEAU, MELUN et MEAUX

Une Section spéciale complètement illégale





  François Dangléhant
Avocat au Barreau de la Seine Saint Denis
DEA Théorie Philosophie du Droit Paris X
DESS Contentieux de Droit Public Paris I
1 rue des victimes du franquisme
93200 SAINT-DENIS
Tel – Fax  01 58 34 58 80

Saint-Denis le, 26 avril 2014

LETTRE  OFFICIELLE

Lettre ouverte à l’attention des Avocates et
Avocats du Barreau de MELUN

Fax N° 01  (00 page)

Aff. : 2-5

Ma Chère Consoeur,
Mon Cher Confrère,


Je souhaite attirer votre attention sur une affaire d’une extrême gravité, concernant le fonctionnement du Conseil de discipline régional.

J’ai fait l’objet d’une procédure disciplinaire frauduleuse en 2008, engagée par Madame BARBIER Nathalie es bâtonnier, procédure portant sur 7 fausses accusations :

- par décision du 24 novembre 2008, j’ai fait l’objet d’une radiation frauduleuse ;

- la cour d’appel a annulé la décision de première instance, puis, a statué sur le fond et, rejeté les 7 fausses accusations portées à mon encontre par Madame BARBIER Nathalie et encore,  a condamné  le barreau de la SEINE SAINT DENIS à payer les dépens (Pièce A).

Une nouvelle procédure disciplinaire a été engagée à mon encontre le 10 septembre 2013, par Monsieur Robert FEYLER es bâtonnier, sur :

- les mêmes 7 fausses accusations déjà portées à mon encontre en 2008 (autorité de chose jugée) ;

- sur une accusation portée à mon encontre par un repris de justice, qui s’est faussement prévalu de la qualité d’Avocat inscrit au Barreau de MADRID (Pièce B).

Cette affaire vient à l’audience du 07 mai prochain, à la Maison des Avocats du Barreau de PARIS, 4 rue du Harlay 75 001 PARIS.



Barreau de Paris
Siège 
du faux Conseil de discipline 
de la cour d’appel de Paris


Outre le fait que Monsieur Robert FEYLER es bâtonnier, porte de fausses accusations à mon encontre, la difficulté tient dans le fait que, le Conseil de discipline régional n’a pas été régulièrement installé, on peut même dire que pour l’année 2014,  cette juridiction n’a pas été installée,  compte tenu des irrégularités et des fraudes, qui entachent les actes d’installation de cette juridiction, or, une partie de ces irrégularités, ont été commises par des Avocats inscrits au barreau de Melun.

Le Conseil de discipline régional constitue une juridiction intégrée à « l’Autorité judiciaire », qui juge les infractions disciplinaires « Au nom du peuple français », sur délégation législative de compétence, l’autorité de poursuite est le bâtonnier ou le Procureur général.

Chaque année, le Conseil de discipline régional doit être installé :

- au plus tard le 31 décembre, le conseil de l’ordre désigne des Avocats pour siéger au Conseil de discipline régional (Article 180 du décret du 27 novembre 1991) ;

- au cours du mois de janvier suivant, tous les Avocats siégeant du Conseil de discipline régional,  élisent à bulletin secret,  le Président du Conseil de discipline régional (Article 22-1 de la loi du 31 décembre 1971).


Barreau de Melun

En décembre 2013, le conseil de l’ordre du barreau de l’ESSONNE a désigné 8 Avocats dont les noms suivent, pour siéger au Conseil de discipline régional en 2014 :

- 1° Me Sylvie FRANCK 
- 2° Me Julien DUPUY 
- 3° Me Jean-Sébastien TESLER 
- 4° Me Ibrahima BOYE 
- 5° Me Pierre ELLUL 
- 6° Me Nicolas THOMAS-COLLOMBIER 
- 7° Me Karine TILLY 
- 8° Me Françoise BRUNET-LEVINE :

Cette délibération est illégale, car, le barreau de l’ESSONNE, comporte moins de 400 Avocats inscrits, dès lors, ce barreau ne pouvait désigner que 6 Avocats et non 8 Avocats.

L’article 180 du décret du 27 novembre 1991 définit le nombre d’Avocat à désigner en, fonction du nombre d’Avocat inscrit au barreau :

- jusqu’à 200 Avocats inscrits : désignation de 6 Avocats ;

- par tranche  de 200 Avocats inscrits  en plus des 200 premiers Avocats comptabilisés : 2 Avocats.

Ci-joint, la lettre du bâtonnier de MONTPELLIER, qui explique que son barreau a parfaitement appliqué l’article 180 du décret du 27 novembre 1991 (Pièce C) :

- pour 2011 : plus de 800 Avocats et moins de 1000 = désignation de 12 Avocats ;
- pour 2012 : plus de 800 Avocats et moins de 1000 = désignation de 12 Avocats.

J’ai donc formé un recours en annulation de la délibération du barreau de l’ESSONNE, qui a désigné illégalement, 8 Avocats pour siéger au Conseil de discipline régional en 2014.

J’ai également formé des recours en annulation des délibérations des barreaux de la SEINE SAINT-DENIS et du VAL DE MARNE, qui ont désigné également chacun, 2 Avocats en trop.

Ces recours sont pendants devant la cour d’appel d’AMIENS, au visa de l’article 47 du Code de procédure civile.

Ces recours ont été formés sur le fondement de l’article 22-1 de la loi du 31 décembre 1971.

Les Avocats du barreau de l’ESSONNE, de la SEINE SAINT-DENIS et du VAL DE MARNES dont les noms suivent, siègent donc illégalement au « Conseil de discipline régional » en 2014, c’est à dire sans droit ni titre et encore, n’ont pas le droit de siéger, car, les délibérations qui les désignent, font l’objet d’un recours devant la cour d’appel d’AMIENS, or, un recours contre une délibération du conseil de l’ordre, est suspensif :

- 1° Me Sylvie FRANCK 
- 2° Me Julien DUPUY 
- 3° Me Jean-Sébastien TESLER 
- 4° Me Ibrahima BOYE 
- 5° Me Pierre ELLUL 
- 6° Me Nicolas THOMAS-COLLOMBIER 
- 7° Me Karine TILLY 
- 8° Me Françoise BRUNET-LEVINE 
- 9° Me Nathalie BARBIER 
- 10° Me Josine BITTON 
- 11° Me François DETTON 
- 12° Me Damien MANNARINO 
- 13° Me  Sylvianne HIGELIN
- 14° Me Florence LOUIS 
- 15° Me Anne SEVIN 
- 16° Me Valéry GRIMAUD
- 17° Me Israël BOUTBOUL
- 18° Me Laurent NIVET 
- 19° Me Sylvie EX-IGNOTIS                   
- 20° Me Nathalie SOUFFIR                                  
- 21° Me Christine GRUBER                                                        
- 22° Me François AUDARD                                 
- 23° Me Yolaine BANCAREL-LANCIER
- 24° Me Maxime TONDI
- 25° Me Patriciat COHN                           
- 26° Me Mahieddine BENDAOUD                      
- 27° Me Jean-François MOREAU            
- 28° Me Eric ALLAIN



Barreau de Melun

L’élection du Président du Conseil de discipline régional, qui a eu lieu le 29 janvier 2014, est par ailleurs entachée par plusieurs fraudes (Pièce D).

Le Président du Conseil de discipline, avait l’obligation de convoquer, tous les membres du Conseil de discipline régional par lettre recommandée (titulaires + suppléants),  avec ordre du jour,  ce qu’il n’a pas effectué.

Dans ces circonstances, les Avocats des barreaux de l’ESSONNE, de FONTAINEBLEAU, de SENS et d’AUXERRE n’ont pas participé à l’élection du 29 janvier 2014.

Par ailleurs, l’Assemblée générale qui vise à élire le Président du Conseil de discipline régional, ne peut siéger, à défaut de quorum (+ de la moitié des inscrits), soit au moins 25 Avocats (Pièce E, page 2).

En 2014, 48 Avocats siègent au « Conseil de discipline régional », or, seuls 11 Avocats, ont participé à l’élection, l’élection n’a donc pas été valable.

Or, Messieurs DETTON François et Damien MANNARINO ont dressé un Procès verbal actant l’élection de DETTON François, es qualité de Président (Pièce D, page 4).

Je regrette, mais, ce Procès verbal constitue  un faux criminel en écriture publique,  car, lorsque la validité d’une élection est conditionnée par un quorum, le fait de procéder à l’élection,  alors même que le quorum n’est pas valable,  entache automatiquement de nullité ladite élection, dans ces circonstances, dresser un Procès verbal d’élection, caractérise un faux, car Monsieur DETTON François n’a pas été élu le 29 janvier 2014, à  défaut de quorum valable.

A l’Assemblée générale élective, tous les membres du Conseil de discipline votent, les titulaires + les suppléants, en effet, l’article 22-1 de la loi du 31 décembre 1971 ne fait pas de différence entre les titulaires et les suppléants. Du reste, vous pourrez constater que dans 3 cas, le titulaire et le suppléant ont bien signé la feuille d’émargement (Pièce D, page 7).

Fraudes, tricherie, combines, sous la responsabilité de Messieurs DETTON François et Damien MANNARINO.

Je porte bien évidemment plainte pour faux criminel en écriture publique, fraude électorale et tentative d’escroquerie au jugement.



Barreau de Melun

J’attire votre attention sur le fait que la cour d’appel de LYON, vient récemment d’annuler une procédure disciplinaire, sans évoquer,  pour composition irrégulière  du Conseil de discipline régional, le barreau de LYON qui ne pouvait désigner que 18 Avocats, en avait désigné 32 (Pièce F).

Lorsque le Conseil de discipline régional  n’est pas valablement installé,  la décision de première instance n’est pas prise par le Conseil de discipline régional, mais, par une « Section spéciale », composée par des Avocats siégeant en dehors de tout cadre légal.

Dans un tel cas de figure, la décision de première instance,  constitue un faux criminel en écriture publique,  comprendre que, Monsieur FEYLER Robert, en parfaite connaissance de cause, a fixé une audience le 07 mai prochain, pour « fabriquer » une fausse décision disciplinaire et donc,  un faux criminel en écriture publique.
Les Avocats qui participeront à une forfaiture de cette nature, seront poursuivis au pénal, condamné et, chassés à vie de la profession d’Avocat.

Voir en ce sens la décision récente concernant Me Raynald HERBAUT, qui a pris part à la fabrication d’un faux jugement (Pièce G) :

- sanction pénale ;

- interdiction à vie d’exercer la profession d’Avocat.

La décision de la cour d’appel  vient d’être confirmée par la Cour de cassation,  ce qui est parfaitement logique.


Barreau de Melun

J’invite donc les Avocats dont les noms suivent, à éviter de participer à l’audience du 07 mai 2014 à 13 H 30, car, cette audience à pour finalité,  la fabrication d’une décision qui constituera un faux criminel en écriture publique :

Me Eric BENOIT GRANDIERE
Me Florence LAMPIN
Me Susanne SACK COULON
Me Laurence IMBERT                               
Me Hélène THIRION
Me Sandrine MARIES 



Barreau de Melun

Des recours concernant des faits de même nature sont pendants :

- devant la cour d’appel de DIJON ;

- devant la cour d’appel de TOULOUSE (Cliquez ici)    (Cliquez ici)

- devant la cour d’appel d’AMIENS (Pièce jointes).

+         +         +         +

En pièces jointes la lettre du bâtonnier de PERPIGNAN, qui caractérise l’organisation d’une fraude à la procédure disciplinaire (Pièce H).

Celles et ceux qui croient pouvoir utiliser la procédure disciplinaire, pour chasser illégalement les Avocats qui font proprement leur travail, devront rendre des comptes devant la cour d’assise, pour faux criminel en écriture publique, fraude électorale, avec les conséquences de droit.

+         +         +         +

J’ai déjà été radié frauduleusement en 2008, non pas par le conseil de discipline régional, mais, par une « Section spéciale », composée par des Avocats siégeant sans droit ni titre, car, le Conseil de discipline  n’avait pas été légalement installé.

Des Avocats du Barreau de MELUN avaient participé activement à cette opération frauduleuse :

- la délibération du 13 décembre 2007 les désignant était manifestement illégale, entre autre, pour avoir illégalement désigné le bâtonnier en exercice : Catherine RACINE-TERRENOIR, Sylvie COLIN, Anne de SAINT-GENOIS, Marie-Noëlle SALIGET-CHARRIER, Laurent ADAMCZYK, Nicole BEL ;

- trois Avocats avaient participé à l’élection frauduleuse du Président du Conseil de discipline régional, défaut de quorum, élection à main levée, 75 % d’Avocat siégeant sans droit ni titre, désignation des Avocats par le Barreau de FONTAINEBLEAU, 2 jours après l’élection : Sylvie COLIN, Laurent ADAMCZYZ ;

- deux Avocats ont participé à la décision frauduleuse qui a prononcé ma radiation le 24 octobre 2008,  alors même qu’ils étaient sous le coup d’une récusation non purgée : Catherine RACINE-TERRENOIR, Anne de SAINT-GENOIS ;

Cette décision, qui constitue en elle-même un faux criminel en écriture publique, a été purement et simplement annulée par la cour d’appel de PARIS.

Je réserve la possibilité de poursuivre sur le plan pénal, les Avocats qui ont participé à cette forfaiture (Prescription 10 ans).



Barreau de Melun


Enfin, on découvre avec stupeur qu’un escroc notoire, déjà condamné au pénal, ne remplissant pas les conditions pour accéder à la profession d’Avocat, Monsieur Philippe MAURICE, a été inscrit en 2011 au barreau de Melun, sur délibération des membres du conseil de l’ordre, alors que MadameLaurence IMBERT était bâtonnier.




Philippe MAURICE

Escroc international

Repris de justice

Avocat au barreau de Melun en 2011


La difficulté tient dans le fait que, la délibération illégale datant de 2011, qui a inscrit l’escroc Philippe MAURICE au barreau de MELUN en qualité d’Avocat, a été prise par des Avocats qui siègent au conseil de discipline régional.

J’appelle donc les Avocats du barreau de MELUN a surveiller de plus près ce qui se passe au sein du conseil de l’ordre et, au sein du conseil de discipline régional, sous risque d’un discrédit total de ce barreau :

- délibération illégale du 13 décembre 2007, qui avait désigné le bâtonnier en exercice pour siéger au conseil de discipline régional l’année suivante, alors que c’est interdit ;

- participation à l’élection frauduleuse du Président du Conseil de discipline régional le 28 janvier 2008 et donc, complicité de faux en écriture publique ;

- participation à la fabrication de la fausse décision du 24 novembre 2008 et donc, complicité de faux en écriture publique ;

- délibération du conseil de l’ordre de 2011, sous la présidence de Laurence IMBERT, inscrivant un escroc notoire au barreau de MELUN en qualité d’Avocat, le dénommé Philippe MAURICE.



Barreau de Melun

Pour juger les autres, il faut être propre sur soit, dans ces circonstances, je ne vois pas comment des Avocats du barreau de MELUN, pourront participer à l’audience du 07 mai prochain me concernant car :

- ce barreau a gravement manqué à ses devoirs récemment et de manière récurrente ;

- l’audience du 07 mai prochain a pour finalité de fabriquer un faux jugement disciplinaire, dans la mesure où, le conseil de discipline régional n’a pas été légalement installé.

J’invite donc les Avocats dont les noms suivent, à éviter de participer à l’audience du 07 mai prochain, audience visant à fabriquer un faux jugement, libre à eux de déférer « aux ordres », il faudra dans ce cas, rendre des comptes en justice :

- 1° Me Eric BENOIT GRANDIERE

- 2° Me Florence LAMPIN

- 3° Me Susanne SACK COULON

- 4° Me Laurence IMBERT                        

- 5° Me Hélène THIRION

- 6° Me Sandrine MARIES 

Vous pouvez comprendre que nombre de magistrats sont choqués de découvrir que :

- des Avocats du barreau de MELUN m’ont radié frauduleusement en 2008, sur des fausses accusations et encore, dans le cadre d’un faux jugement ;

- que les mêmes, ont inscrits au barreau de MELUN en 2011, un escroc notoire, déjà condamné au pénal, ne remplissant aucune des conditions pour être Avocat, le dénommé Philippe MAURICE.



Barreau de Melun

Je fais mon travail correctement, je refuse de céder aux pressions et aux menaces des uns et des autres, les magistrats me respectent, je viens d’obtenir avec notre confrère Me Jacques VERDIER, la relaxe de Dieudonné MBALA MBALA (Pièce I).

J’appelle à une manifestation le 07 mai prochain, au 4 rue du Harlay 75001 PARIS, pour dénoncer les fraudes aux procédures disciplinaires.

Je suis à votre disposition pour les informations complémentaires dont vous auriez besoin.

Votre bien dévoué confrère

François DANGLEHANT   




BORDEREAU  DE  PIECES


Pièce A                       Arrêt du 29 mai 2009

Pièce B                       Dénonciation du faux avocat VIDAL-LOPEZ

Pièce C                       Lettre du 13 février 2014

Pièce D                       Faux Procès verbal du 29 janvier 2014

Pièce E                       Règlement intérieur

Pièce F                       Arrêt du 20 février 2014

Pièce G                       Affaire HERBAUT

Pièce H                       Lettre du bâtonnier de PERPIGNAN

Pièce I                         Jugement du 07 février 2014






Barreau de Melun

***

34 commentaires:

  1. La plaque de cet avocat escroc est toujours apposée sur l'immeuble face à la mairie de Roissy enbrie ,il exercerait toujours malgré x condamnations pénales pour escroquerie. la derniere connue en Octobre 2013.

    RépondreSupprimer
  2. Incroyable dérive de certains avocats du barreau de Melun.

    En effet, la plaque de cet avocat-escroc est toujours en place et en plus, il y a au moins 5 sites internet qui lui permettent d’avoir encore des clients.

    Un barreau comme celui de Melun qui a osé inscrire comme avocat un escroc international, le dénommé Philippe Maurice, ah oui, ça c’est du grand guignol.

    Maintenant ces avocats croient pouvoir siéger au conseil de discipline, mais, attention, il faut être propre sur soi pour juger les autres.

    Madame Laurence Imbert, il faut faire un examen de conscience, et peut être que dans 10 ans, si ont ne vous a pas dégagé de la professions d’avocat, alors, vous pourrez juger les autres.

    RépondreSupprimer
  3. Philippe Maurtice tient toujours des consultations actives sur le site "legavox" ,en ligne et en...urgence :http://www.conseil-juridique.net/pro/retours.php?id_pro=2918
    Profil bas chez les banques voiines :l'une est à quelques metres ,trois dans un perimetre de 50 metres .On croit rever

    RépondreSupprimer
  4. Bravo pour une vraie Justice
    Mais une photo a ete prise de la plaque de l avocat escro
    Bon courage on sera la en force......

    RépondreSupprimer
  5. Soyez sure le peuple avec vous pour une bonne justice ces gens là escro ne nous represente pas
    Presente le jour de la mobilisation.....courage vous allez y arrive vous avez fait le plus gros!!!!!!

    RépondreSupprimer
  6. La plaque de l"avocat escroc est bien en place ce jour à deux metres de la .....Caisse d'Epargne . Ce qui est fou est qu'il avait été suspendu depuis.septembre 2011 ,quatre mois apres avoir été inscrit au barrau de Melun.;le batonnier de l'epoque Laurence Imbert est devenue Présidente de la Conférence Régionale des Barreaux d'Ile de France depuis le 1er janvier 2012,soit quelques mois apres que l'affaire ait été etouffée. Le conseil de l'ordre qu'elle presidait n'avait meme pas fait les recherches necessaires sur cet escroc pourtant visibles partout sur le net .C 'est l'association Arc qui avait dénoncé ce scandale. Depuis cette date ,les escroqueries ont continué de plus belle ,petites gens comme riches proprietaires .

    RépondreSupprimer
  7. Cet escroc a été condamné à nouveau par le tribunal de Betune où il n'etait pas representé par un avocat .ce tribunal n'a fait aucune lien avec ce qui s'etait passé à Melun :lisez car c'est pathetique pour une justice qui a en face d'elle quelqu'un qui vient de passer quatre mois en preventive pour des delits multiples et qui le laisse libre de recommencer ,ceci en nov 2013 .
    http://www.lavoixdunord.fr/region/bethune-devant-le-tribunal-l-echec-de-ia30b53934n1693889
    dans una autre afffaire ,le restaurant "oscar" qui date de 2009 où le meme escroc etait convoqué devant la justice correctionnelle en octobre de la meme annee :
    http://www.liberation.fr/societe/2009/08/19/le-gerant-du-restaurant-oscar-bientot-devant-la-justice_576712
    je ne sais pas si la journaliste a suivi l'affaire ,mais il faut noter que cela s'est passé deux ans avant qu'il soit inscrit au barreau de Melun .
    La question que tout le monde se pose est de savoir pourquoi on a inscrit au barreau de Melun un specialiste de l'escroquerie immobiliere qui partageait une page entiere de l'annuaire de Roissy en Brie avec l'un des plus importants cabinets d'avocats de Melun specialisé dans les licitations immobilieres ,plus d'un an apres avoir été suspendu ,au vu et au su de tous .
    Etonnant ....

    RépondreSupprimer
  8. Pourquoi n'y a t'il pas eu d'enquete preliminaire sur ces avocats du conseil de l'ordre qui l'ont inscrit au barreau? IL y avait matiere d'autant plus que Melun venait de se doter des bases de donnees qui permettaient des recherches aprofondies Au premier semestre 2011, le tribunal de grande instance de Melun est en effet doté d'un nouveau système d'information. « Il permettra à échéances rapprochées l'échange direct de données avec les services de gendarmerie et de police, comme entre tous les parquets et juridictions de France » annonçait le president du TGI;
    http://www.leparisien.fr/abo-seine-et-marne-sud/nouvelle-ere-au-tribunal-de-grande-instance-de-melun-01-06-2010-945092.php
    Faudrait peut etre s'en servir au lieu de crier famine sur les moyens de la justice.

    RépondreSupprimer
  9. j'ai du mal à comprendre comment un cabinet d'avocat du meme barreau ,donc connaissant la suspension de cet animal a pu accepter de partager la page de cet annuaire sachant qu'on presente systematiquement le bleu avant l'eventuelle publication pour eviter une concurrence peu souhaitee ou faire beneficier de sa caution l'autre partie. En cas de desaccord ,on change sans difficulté .Les gens se disaient qu'ils connaissaient l'autre cabinet et cela suffisait pour donner du credit à l'escroc. Il faut le vouloir ou etre maso.
    Comment a t'on pu avoir la volonté d'etouffer un scandale pareil sachant que de nombreuses personnes allaient etre escroquees ? Comment l'un de ces avocats peut il regarder en face l'une de ces personnes escroquees à cause de lui?

    RépondreSupprimer
  10. Pour avoir une petite idee des exploits de cet avocat de Melun avant de se faire inscrire au barreau ,l'association Arc qui defend les victimes de syndic et qui a été le premier à demander des comptes au barreau de Melun a publié sur son site ce document qui retrace la carriere anterieure de Philippe Maurice ,preuve s'il en est qu'il figurait bien dans les bases de donnees pénales.
    escrocs de tous les pays ,tentez votre chance au barreau de Melun ,c'est chauffé l'hiver .

    http://www.unarc.asso.fr/documentation/abus-3382-messieurs-philippe-maurice-et-olivier-delannoy-saisis-nouveau-par-la-justice

    RépondreSupprimer
  11. A Roissy en Brie ,il y a eu des incidences aux municipales car la Maire communiste a été totalement discreditée dans cette affaire :officier de police judiciaire ,elle a fait paraitre en 2012 un encart de l'escroc avocat qu'il faut qualifier de publicitaire dans le magazine local dont elle est directeur de la publication ,ainsi que comme cela a été précisé plus haut dans l'annuaire local quelques mois plus tard :
    elle a battue aux elections du fait de cette affaire dont visiblement elle n'etait pas informée .
    Pour les communistes qui avaient plusieurs projets immobiliers en projet,la perte financiere est enorme ,sans compter le reste.

    RépondreSupprimer
  12. bravissimo pour votre "conseil de discipline" extraordinaire (est le mot) d'hier le 7 mai.

    Vous avez enflammé la toile, vous avez enflammé nos coeurs.
    Vous êtes désormais un héros passé dans l'histoire.

    Les lions avec les lions, vous en êtes un ! Normal que Dieudonné vous ait choisi.

    Vous avez gagné cette bataille avec une telle maestria... du "Verges Blitzkrieg Commando Quenelle" qu'on appelera desormais à la DANGLEHANT !

    Et merci du fond du coeur

    Marius




    RépondreSupprimer
  13. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  14. Vous nous avez donné une grande leçon de démocratie Maître DANGLEHANT le 7 mai lors de cette "audience" et vous l'avez défendue pour des millions de justiciables et au premier chef pour vous et vos collègues mis au ban injustement !
    Grâce à vous, nous nous en doutions hélas fortement, nous savons que la justice est aux ordres. Une justice de classe à géométrie variable;
    Cette audience pour le moins mouvementée est un microscome de ce qui est en train ou devra se passer au sein de toutes nos institutions notamment les entreprises, les hôpitaux, les administrations, l'institution scolaire, .... toutes les petites injustices médiocres, mesquines, non dévoilées vont ressortir tel un ra -de-marée ! Il va falloir vider le sac de la Répoublique, il n'y a pas moyen de faire autrement ! La Roue tourne ! Merci, Merci, Merci ! Courage, nous sommes à vos côtés ! Noël de Rouen

    RépondreSupprimer
  15. Felicitation!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  16. Grâce à vous le roi est nu ; un grand moment de dévoilement qui devrait passer en boucle dans toutes les écoles de magistrature (mais ne rêvons pas...).
    Il existe encore des hommes intègres et debout, et vous en êtes.
    Tous mes respects, Maître.

    RépondreSupprimer
  17. Bravo maître de faire toute la lumière sur notre justice Française. Vous êtes le combattant de cette tyrannie nauséabonde de notre justice Française actuelle. Les hommes intègres comme vous gagneront et redonneront une image respectable de notre démocratie.
    Bon courage et encore merci!!!

    RépondreSupprimer
  18. Votre courage est un exemple à suivre, tout cœur avec vous.cordialement.

    RépondreSupprimer
  19. C'est Dieudonnesque, cette ronde table... Bravo Maitre, belle défense, courage, nous sommes des millions avec vous.
    Une quenelle d'Or 2014 ?

    RépondreSupprimer
  20. Que retenir d'une telle leçon de démocratie et de bravoure?

    Le PANACHE, l'aplomb, le COURAGE à la puissance 1000. Maîtrise de la procédure et connaissance du dossier, des intervenants, des méthodes faussaires.
    Un avocat est une profession publique, ils ne peuvent pas rester dans l'anonymat, ou alors, comme vous le soulignez si bien c'est un "procès de cagoulards" , l'inquisition totale, la justice cachée et les méthodes les plus staliniennes qui soient.
    Le tout mené par des socialistes (sic!) dans un régime socialiste. Que fait donc le président "socialiste"? A moins qu'il ne trouve cela "normal"
    C'est un grand moment que vous nous faites vivre, une raison d'espérer dans ce marigot nauséabond dont ces gens en robe veulent faire une représentation indigne de leur rang, montrant leur dépendance, leur corruption et leur manque d'intelligence.
    Vous dire simplement bravo serait peu. Notre soutien indéfectible vous est acquis sans faille.
    Encore merci!

    RépondreSupprimer
  21. Ces "conseils de l'ordre" bidons sont en fait des centrales d'achat qui permettent de redistribuer des dossiers donc des honoraires à des avocats en echange de leur obedience ;Cela explique la pauperisation de la profession,completement decridibilisee par ce systeme mafieux.
    Rien qu'à voir les mimiques de ces culs serrés dans cette audience ,cette blonde avocate totalement décalee qui ...plaidait pour engager la chasse à la chair fraiche ,le gros pelican qui repetait "je n'ai pas à vous repondre" ,le peureux qui se cachait derriere une feuille de papier pour ne pas etre photographié , l'ex batonniere pressee de retourner vendre son poisson au marché , de jeunes avocats qui se disaient entre eux qu'on venait enfin de leur fournir un bon motif de ne plus sieger dans cet abattoir.
    le fameux escroc inscrit au barreau de Melun faisait partie du dossier monté contre Me Danglehant ,on le voit sur la video ,on voit aussi parmi les juges l'un des avocats qui l'a inscrit à ce barreau ,curieusement il n'y a pas de procedure disciplinaire contre lui qui a permis d'endosser la robe d'avocat et de commettre des centaines d'escroqueries.jusqu'à ce jour.Quand va t'on le juger cet avocat ? qui le protege ? Deux journalistes qui travaillent sur ce dossier depuis des semaines ,vont de decouvertes en decouvertes ,et s'appretent à publier leur travail .




    RépondreSupprimer
  22. Bravo Maître Danglehant pour votre courage. Vous êtes un honneur pour notre pays. Signé : un citoyen lambda, quelque part dans la banlieue parisienne...

    RépondreSupprimer
  23. Bravo monsieur Danglehant pour l'audience qui s'est déroulée dernièrement, votre courage et votre ténacité face à ces sombres fantômes de la "justice française" vous honore. J'espère qu'un jour les livres d'histoire parleront de ce qu'il s'est passé pendant cette audience voulu par des collaborateurs digne du régime de Vichy. Je vous salue Maître Danglehant !
    Sébastien de Rennes

    RépondreSupprimer
  24. Rien que pour vos exactions, vous devriez âtre radié.
    Vous ne devez pas connaitre les principes déontologiques de la profession d'avocat.
    En outre, vous jetez l'opprobre sur un avocat que vous ne connaissez pas. Honte à vous et à vos fidèles anonymes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Réponse de François DANGLEHANT Avocat


      Cher Monsieur,

      Je vous remercie pour votre acte de bravoure, la prochaine fois, donnez donc notre nom, votre adresse et votre qualité, au lieu d’agir comme un cagoulard, qui se ressemble s’assemble.

      Je pense que vous devez confondre la déontologie des Avocats et la déontologie des proxénètes.

      J’ai été invité à comparaitre devant un faux conseil de discipline composé de cagoulards.

      Quant aux Avocats qui ont prétendu siéger, ils n’avaient rien à faire là, dans la mesure où, ils étaient sous le coup d’une récusation non purgée et, en étaient parfaitement informés (Article 346 du Code de procédure civile).

      La formation plénière du Conseil régional de discipline comporte 24 Avocats :

      - 15 Avocats étaient présents en violation de la loi, car, ils étaient récusés, des Avocats qui font honte à la profession ;

      - 09 Avocats ont refusé de se présenter, car, ils étaient sous le coup d’une récusation, ceux là ont fait honneur à la profession.


      -





      Supprimer
  25. il y a fort à parier que l'escroc-avocat Philippe Maurice inscrit au barreau de Melun a dû secher cette seance disciplinaire ,continuant sans que ces jolis avocats s'en vantent ,à escroquer la France et maintenant l'union europeenne sous sa robe d'avocat .
    Quand on parle de deontologie ,s'agit il de faire la courte echelle à un escroc au casier long comme mon bras pour lui permettre de decupler ses escroqueries ?
    la deontologie chez les avocats se vend en tube comme la vaseline?

    RépondreSupprimer
  26. la video de l'audience vient de depasser les 300 000 vues sur you tube et la version sous titree en Anglais devrait arriver permettant aux medias etrangers de la relayer .
    La Liberté de l'information n'est plus un vain mot,il est desormais interdit d'interdire : il faut neanmoins constater que c'est dans une maison du Droit que ceux qui sont chargés de nous defendre devant la justice sont les premiers à la violer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sujet de la Couronne de France15 mai 2014 à 02:22

      Bonjour Anonyme 11/05/2014 04:40, effectivement, les vidéos cumulent de plus en plus de vues, je conseil donc à tout un chacun d'en faire des copies si-la-législation-en-vigueur-le-permet et de les diffuser au maximum.
      Il en va de la sécurité de tout le monde en France y compris les générations suivantes.
      S'il vous plait, lorsque votre version sous-titrée sera disponible pourriez-vous poster le lien ici ?
      Merci d'avance.

      Maitre Danglehant, certains ont fait de vous un ennemi de l'état, mais vous êtes un héros National. Merci à vous.

      Supprimer
  27. Maître Danglehant, votre cas et votre plaidoirie interpellent.
    D'abord lisez la réponse d'un de vos confrères qui a pris le soin de traiter de votre cas sur le fond et la forme.
    http://www.agenceinfolibre.fr/maitre-eolas-a-propos-de-laudience-de-francois-danglehant-il-va-se-crasher-en-flammes-avec-un-certain-panache/
    si vous jugez d'y répondre sur le fond cela clarifiera le débat d'autant que le blog de M°Eolas est le plus visité ainsi vous toucherez une plus large audience.
    Par ailleurs vous avez les faveurs de la presse spécialisée
    http://www.dalloz-actualite.fr/flash/l-audience-disciplinaire-d-un-avocat-de-dieudonne-tourne-au-pugilat
    Il est manifeste que vous avez ridiculisé vos confrères et désacralisé la profession en montrant simplement les faits; ils ne vous pardonneront pas pour cela.
    Ils apparaissent sous un profil peu flatteur, le front baissé et honteux au grand jour d'internet.
    Vous paierez pour cela M° Danglehant et l'aréopage d'avocats inquisiteurs même dissimulé derrière lunettes noires ou main veule, aura à rendre des comptes à sa direction.
    Les critiques faussement scandalisées de vierges effarouchées proviennent d'avocats complices ou détracteurs de clients que vous défendez.
    On vous reproche un manque d'éducation devant le peloton d'exécution. Il faudrait resté digne, courtois, respecter les règles, la procédure qu'ils ne respectent pas eux-mêmes. Parce qu'il faudrait en plus perdre du temps de procédure devant cour d'appel et de cassation pendant des années!
    On peut estimer que votre comportement est une juste réponse aux provocations répétées qui ont pour seul but de harceler et faire perdre du temps de vie et de travail utile. Là est le but. Si en plus vous disparaissez de la circulation...
    Si vous êtes dans votre droit et cela on le saura, vous auriez opposé une indélicatesse de forme à une injure de droit.
    Il est clair que dans ce cas l'opinion publique s'en souviendra.
    .

    RépondreSupprimer
  28. L'interview de Maitre Danglehant à la sortie de l'audience illegale sous titrée en Anglais qui va faire la joie de nos voisins:
    http://www.youtube.com/watch?v=z6NrAYGVGmc

    RépondreSupprimer
  29. Maître DANGLEHANT nous sommes fiers de vous vos combats sont les nôtres
    Claude KARSENTI
    Président Défense des Citoyens
    www.défense des citoyens.org

    RépondreSupprimer
  30. Dalloz avait laissé ouvert sa page aux non inscrits le premier jour mais visiblement les commentaires ne plaisaient guere au redacteur qui avait choisi de deformer les faits.
    On ne peut plus acceder à cette page sauf par le cache google qui enregistre tout et le laisse à dispposition de tous sur le net/
    C'est le meme redacteur qui se met en avant sur un site d"info" de la TNT ; manipulation un peu primaire
    le cache est ici:

    http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:9qcV6DUk40cJ:www.dalloz-actualite.fr/flash/l-audience-disciplinaire-d-un-avocat-de-dieudonne-tourne-au-pugilat+&cd=1&hl=fr&ct=clnk&gl=fr#.U3eKnvl_txU

    RépondreSupprimer
  31. Monsieur DANGLEHANT vous êtes une honte pour la profession d'Avocat et pour la France.
    Vive l'ordre qui vous a radié et la Cour d'Appel qui a confirmé....
    Alors vous ne dites plus rien depuis que la Cour a rendu sa décision !
    A force de patauger dans la M....., ca éclabousse

    RépondreSupprimer
  32. Il faut remercier tous ceux qui rappellent les affaires de M. Philippe MAURICE,un escroc international au casier très long, et de ses nombreux complices à hauts niveaux.

    RépondreSupprimer